exigeons une politique pan-québécoise contre le bruit !

(voir la section nouveautés à ce sujet)

dites NON AU BRUIT excessif ! 

Le RQCB est le site Web d'un mouvement que vous êtes invités à joindre pour qu'il se développe.

Ce  site Web estime que le bruit au Québec, en ville et à la campagne, est en train de devenir un fléau. L’hiver : les motoneiges pétaradantes ; l’été : les motomarines assommantes, les "speed boats" déments, les quads tapageurs, un nombre atroce de motocyclettes trop bruyantes, de même, que dans l'ensemble des villes, les ravages de silencieux modifiés de plus en plus fréquents, des systèmes de son de voitures poussés à plein volume (autos-canons) et une musique trop forte dans un très grand nombre de commerces ou à l'extérieur de ceux-ci, dans les salles de cinéma, les lieux d'entraînement, les restaurants, etc. Cela va d'inadmissibles bruits de voisinage aux baladeurs capables de faire exploser les tympans de nos jeunes. Et jusqu'aux jouets d'enfants trop bruyants, plusieurs études le démontrent.

Le nombre de nuisances et les "niveaux sonores" de celles-ci représentent quelque chose de jamais égalé dans l'histoire. Au point qu’il devient difficile de se retrouver dans des lieux où le silence existe encore. Ceux qui utilisent des véhicules bruyants ou s’adonnent à des comportements bruyants ne sont pas toujours conscients de ce que ces derniers engendrent dans l'entourage ou alors ils se balancent d’autrui, ce qui est critiquable. Pour ceux qui souffrent de tous ces bruits évitables, il est temps de cesser de seulement subir la situation. Ici au Québec, comme ailleurs dans le monde, le bruit détruit la splendeur du monde ; nous ne l’acceptons pas ! Nous nous opposons à la culture du vacarme.

Les experts estiment que le bruit ambiant double tous les 10 ans. Un appel vibrant est lancé à tous ceux qui partagent les objectifs ici énoncés. Joignez-vous à nous. Il est nécessaire que nous soyons nombreux à prendre la parole.

Quantité d'études établissent que la pollution sonore a des effets considérables sur la qualité de vie sur la santé de la population. (cf. nos sections "Données de base" et "Bibliothèque" à ce sujet)

Protéger l'environnement sonore devient une nécessité. C'est une question de santé et de qualité de vie.

haut

Objectifs du RQCB

  • unir personnes et groupes affectés par le bruit ;
  • faire de nos villes des endroits où l'on puisse parler vraiment de qualité de vie ;
  • exiger des divers paliers de gouvernement des mesures pour s'attaquer aux sources majeures de nuisance ;
  • obtenir du gouvernement québécois qu’il élabore de concert avec les municipalités une politique nationale sur le bruit digne de ce nom ;
  • protéger le monde naturel et sa beauté : beauté de la terre, de la forêt, des lieux de villégiature, beauté des lieux historiques ;
  • faire reconnaître le bruit comme agression psychophysiologique ;
  • faire reconnaître le droit à la quiétude, de ne pas être agressé par des bruits inutiles (le marteau-piqueur servant à la réfection de la chaussée est utile, les autos-canons et les silencieux trafiqués sont inutiles) ;
  • stopper tout développement de pistes nouvelles pour les véhicules hors-route, le Québec en est tapissé sans que la population se soit prononcé sur l'éventuelle mise à mort de la forêt et de la campagne dans ce qui constitue leur essence ;
  • développer le civisme sonore ;
  • encourager les initiatives réduisant la pollution par le bruit (comme la réglementation sur la musique au parc du Mont-Tremblant et celui d'Orford, où les usagers doivent utiliser des écouteurs) ;
  • échanger des adresses de lieux ‘sans bruit’ ;
  • songer à créer une appellation « sans bruit » pour des lieux de séjour (ici et à l’étranger) ;
  • faire en sorte que le Québec devienne un CHEF DE FILE dans le domaine de l’environnement sonore.

Navigation

Pour en savoir plus, le visiteur peut lire l'ensemble de nos dossiers sur les sources de bruit qui nous apparaissent majeures ou les dossiers qui, lui, elle, l'interpellent davantage.

En 2011, près de 4000 personnes se sont attardées sur notre site pour lire nos dossiers et y faire de la recherche. Depuis le début, 20 000 personnes.

Le visiteur qui découvre tout juste le RQCB a avantage à lire notre section RECHERCHE DE COLLABORATEURS s'il souhaite mieux connaître l'origine de ce mouvement lancé et y contribuer. C'est là qu'il découvrira l'existence de notre liste d'adhérents et de notre liste de sympathisants. Le RQCB compte 1211  adhérents et 822 sympathisants, 2033 personnes ayant explicitement signalé leur accord avec notre perspective d'ensemble et nos objectifs. Posez un geste qui compte : JOIGNEZ votre parole à ceux qui l'ont fait jusqu'ici.

POSEZ UN GESTE QUI COMPTE !

Il n'y a pas de coût à défrayer pour s'inscrire comme adhérent ou sympathisant et deux façons existent pour le faire. On peut suivre la procédure indiquée, par courriel personnalisé, juste avant la liste d'adhérents dans la section RECHERCHE DE COLLABORATEURS. Ou l'on peut utiliser le formulaire en ligne dans la section APPUI EN LIGNE.

--

N.B. Il n'est pas superflu de signaler que le RQCB n'est issu d'aucune organisation existant déjà. Il n'est pas non plus affilié à quelque formation politique que ce soit sur la scène québécoise ou canadienne.

VOTRE IMPLICATION

Pour paraphraser quelqu'un : ne vous demandez pas ce que le RQCB peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour et avec le RQCB. Le Regroupement québécois contre le bruit a besoin qu'un nombre significatif de personnes s'impliquent activement dans la lutte contre la pollution sonore. Pouvons-nous compter sur vous ?

PORTE-PAROLE RECHERCHÉS...

POURQUOI PAS VOUS ? L'ENVIRONNEMENT SONORE VOUS TIENT À COEUR ? VOUS VOUS EXPRIMEZ AVEC AISANCE ?

Le Regroupement québécois contre le bruit est à la recherche de porte-parole pour faire en sorte que notre propos fasse davantage son chemin sur la place publique, notamment auprès des médias.

Nos positions sur les différents dossiers traités sont fondées et aisément communicables. Pourquoi ne deviendriez-vous pas porte-parole pour le RQCB, soit sur le plan de notre optique d'ensemble, soit sur l'un de nos dossiers spécifiques (loisir motorisé, silencieux modifiés, musique trop forte dans les commerces, etc.) ? Vous rendriez un fier service à la population québécoise et à notre qualité de vie à tous.

Dans tous les cas, vous seriez épaulé(e) de façon simple et efficace avant de procéder...

N'hésitez pas à communiquer avec nous à ce sujet à l'adresse courrier@rqcb.ca

OUTILS POUR FAIRE CONNAÎTRE LE RQCB

Affiche LE BRUIT, ÇA SUFFIT !

/fr/img/bruit_rqcb.pdf

Tract DES SILENCIEUX DÉMENTS

/fr/img/silencieux[2].pdf

PLAINTE D'UN MEMBRE DE CHICOUTIMI - contre les silencieux modifiés

/fr/doc/Plainte_contre_le_bruit_sm_chicoutimi.pdf

PLAINTE D'UN MEMBRE DE LAVAL - contre les silencieux modifiés

/fr/doc/Bruit_-_muffler[1].pdf

TRACT COULEUR D'UN MEMBRE DE LANORAIE - contre le bruit excessif, plus spécialement celui des motos à silencieux bruyants

/fr/doc/PROSPECTUS_-_Couleur_-Page_pour_E-Mail_-_13_Mai_09[1].pdf

Schémas de PUBS POUVANT ÊTRE UTILISÉS DANS UN MÉDIA DE VOTRE MILIEU

- La pollution sonore vous horripile ?

(Phrase pouvant être remplacée tout aussi bien par : L'environnement sonore vous tient à coeur ? Etc.)

/fr/doc/LA POLLUTION SONORE VOUS HORRIPILE.pdf

...